Femme avec enfant ou maman?


Je me pose souvent la question à savoir pourquoi je n’ai pas beaucoup d’amis avec des enfants et, je crois aujourd’hui avoir comprit pourquoi.

Celons les exemples concrets qui m’entour, je ne suis pas une vrai maman. Je me considèrerais plutôt comme une fille, ou plutôt ou femme, avec un enfant. La différance? Le nom. Je suis d’abord et avant tout une femme avant d’être une maman, ce que bien dès mères semblent malheureusement oublier. Peut-être es ce de l’ingratitude de passer ca personne avant son enfant? Et je ne parle pas ici du plus poussé « Si vous étiez dans le désert et qu’il ne restait qu’une portion à manger » et même la, je crois que je la séparerais en deux. Pourquoi? Parce que de toute façon, mon enfant de survivrait pas seul. Il aurait besoin de moi. Suis-je née d’une autre planète pour croire qu’une mère heureuse fait des enfants plus heureux? Et si le fait de me cacher complètement derrière mon enfant et d’en faire mon sujet principal de conversation a tout les jours ne me rendait pas heureuse?  Si j’avais besoin de moment a moi, a parler de tout et de rien et a faire autre chose que de la discipline? Serais-je une mère ingrate pour autant?

Je n’ai plus vraiment d’amis avec de jeunes enfants puisque je suis tannée de parler d’enfants. Étrange? Peut-être bien. J’ai fréquentée longtemps une « maison de la famille » ou j’allais tout les mardi afin de me retrouver entourer de maman pour jaser. Je l’ai fréquentée jusqu’à ce que je me rendre compte que c’était comme un lavage de cerveau pour moi. « Mes enfants ont fait ci, mes enfants ont fait ca, je leurs ai acheté ci, je leurs ai acheté ca, ils ont dit ci, ils ont dit ca… » . Je ne savais pas vraiment ou me situer… Oui j’en achète des choses a ma fille, ou elle en fait et en dit des trucs mais… En parler pendant 4 heures tout les mardis avec des femmes aux foyer qui chialent a quel point leurs vie est dur a supporter, a quel point ils aimeraient aller prendre un verre avec des amis une fois de temps en temps mais que la vie de maman ne leurs permet pas a etc, l’idée ne me plait pas vraiment. « Oui mais Gabe, tu es monoparentale a 100% alors tu ne peux pas te le permettre! » me direz-vous. Et bien laissez moi vous dire que vous avez tors.

Ma fille ne mourra pas si je la fait gardée une soirée de temps pour prendre soin de moi, si je l’emmène chez des amis qui n’ont pas de jouet ou, simplement pas d’enfants de son âge pas plus qu’elle ne mourra si j’invite des amis prendre un verre a la maison. Elle ne mourra pas non plus si je suis malade et lui fait un bol de céréale pour souper, si elle saute une journée de bain ou si elle passe une journée en pyjama.

Ca l’air stupide écrit comme cela mais, c’est une réalité, certaine mère que je côtoie s’arracherais littéralement les cheveux de sur la tête en lisant ce petit paragraphe.

J’existe, je suis une personne a part entière et ma fille les la plus merveilleuse chose qui me soit arrivée. Elle fait partie de mon bonheur mais, n’est pas son intégralité. Je n’ai simplement pas envie de me réveiller a 40 ans, regarder en arrière et me dire remémorer tout ce don j’ai passé a coté. Peut-être suis-je une mère ingrate mais, si cet ingratitude est d’élever son enfant tout en restant moi-même alors oui je le suis et je l’assume amplement!

– Une femme avec un enfant.

Publicités

11 réflexions sur “ Femme avec enfant ou maman? ”

  1. Si seulement plus de mamans étaient comme toi, je ne me serais pas autant coupé de certaines amies. C’parce qu’un moment donné, ya pas juste les enfants dans la vie!

  2. Tout à fait d’accord avec toi! Une maman heureuse feras des enfants heureux, c’est de la logique il me semble non? Perso je ne me retient pas de faire garder mes loulous au moins une nuit par semaine (ils ont la chance d,avoir une g-maman qui peut les garder a coucher souvent) et pas juste pour prendre du temps pour MOI mais aussi pour prendre du temps en COUPLE,on est pas que des parents…Et j’avoue aussi que de tjr entendre parler d’enfants quand on as des amis parents,ben ça devient saoulant lol y as pas que ça…Mes enfants sont pas gâtés pourris,je me considère même comme une mère indigne et je m’assume totalement lol

  3. Entièrement d’accord, peut-être devrais-tu en parler davantage, certaines mamans culpabilisent un peu de ressentir ça, mais au fond, elles pensent peut-être pareil.

  4. Je suis fascinée par chacun de tes billets… ou presque. Celui-là oui.
    Tu as parfaitement raison. J’ai particulièrement aimé: « J’existe, je suis une personne a part entière et ma fille les la plus merveilleuse chose qui me soit arrivée. Elle fait partie de mon bonheur mais, n’est pas son intégralité. »

  5. je me retrouve !!! pas envie de parler couches culottes tout les soirs, pas envie de se prendre la tête tout les jours à être parfaite alors que je le suis pas ! Et pourtant mon kiwi c’est tout pour moi, mais j’existe, et c’est comme ça !!!!!!!!!!!!

  6. Même si je ne suis pas encore maman (ou femme avec enfant^^) je suis bien d’accord avec toi, je pense que même en étant maman il est important de rester une femme, de se ménager du temps pour sois, d’être heureuse. Je le vois bien avec ma propre mère d’ailleurs, qui était beaucoup plus heureuse du temps ou elle avait autre choses dans la vie que son boulot et ses gosses, même si à l’époque ses activités (bénévolat a la bibli, association de parents d’eleves ou elle organisait toutes les fêtes avec ses copines, ect…) tournaient quand même beaucoup autour de nous. le fait est qu’elle n’a pas eu le choix d’abandonner tout ça pour se concentrer sur nous, mais même si elle serait prete a jurer le contraire, elle en a souffert et elle en souffre toujours.
    A mes yeux être mère n’enlève rien à être une femme, et même si je serais du genre à papoter avec d’autres mamans pour m’extasier ou me plaindre de mes enfants, ça ne m’empechera jamais de sortir avec mes amis, et d’avoir une vie à moi.

  7. Je serai maman dans quelques mois et c’est comme ça que je veux être. Je ne veux surtout pas m’oublier en tant que femme. Parce que c’est ce que j’ai été avant d’être maman. Oui un enfant ça change une vie, mais faut pas s’oublier. J’ai la chance d’avoir des amis qui sont comme ça et qui je rechigne absolument pas de faire garder les mousses une fois de temps en temps pour se garder du temps pour eux. 🙂

  8. ohoh, je comprends tout à fait! et les grands esprits se rencontrent, c’est le thème de mon prochain post! ravie de découvrir ton blog qui me plaît beaucoup ;-))

  9. Salut, c’est un bel article, je suis en plein dedans, mais malheureusement maman à temps pleins (pleins) , et je me suis oubliée en chemin, mon côté femme a disparu , je culpabilise trop si je n’accomplis plus mon rôle de maman, je ne vis que pour mes enfants,
    Un très beau blog que tu as ! a bientot

  10. Ah! Enfin un billet vrai qui représente tellement la mère que j’aimerais être plus tard! Loin du maternage, cododo,portage façon mammifère primitif! Rha ça fait du bien! On peut rester femme et être mère! Ouf!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s