Jumping jacks.


Avoir un enfant, ce n’est pas un passe temps. C’est pas toujours rose, ni gris. C’est plutôt comme un arc-en-ciel, a la journée longue. Tu peux pas t’attendre a « up » sans qu’il y ait jamais de « down », comme des jumping jacks. Si t’avais toujours les bras dans les airs, on s’entend que ca ne serait pas normal ET, pas très productif.

Tout commence par un test de grossesse [J’en ai déduit que tu savais déjà l’histoire du papa et de la maman qui s’aiment beaucoup avec des abeilles, des choux et des cigognes.] et la, tu deviens comme un demi-dieu. C’est TOI qui va faire en sorte que l’enfant se développe bien parce que c’est TON enfant. T’es la depuis le début, t’es le premier visage qu’il à vue [Apres le medecin et les 32 infirmieres trop joyeuses.] tu es TOUT pour lui. T’es habitué a lui, il est habitué a toi, ta facon de vivre, tes règles de conduite, ce qui passe et ce qui ne passe pas. Oui il s’essaye quand même mais, il le sait puisque c’est pareil depuis toujours. Tu le sais peut-être pas mais, c’est facile. C’est facile parce que c’est logique, c’est humain. Tout comme toi, ton enfant à besoin de dormir, de manger, de se divertir, de se brosser les dents et de se laver les cheveux [etc on s’entend] . Mais c’est pas compliqué parce que vous vous êtes établi une routine, un style de vie. Tu t’es préparée pour, tu as eu neuf mois avant d’accueillir ton bébé tout neuf.

Et la, je t’arrive avec un enfant de 7 ans et, je te le donne. Je te le donne parce qu’elle à besoin de toi, elle a besoin d’une « maman ». De quelqu’un qui veille a ce qu’elle se développe bien, et qu’elle à besoin de dormir, de manger, de se divertir, de se brosser les dents et de se laver les cheveux [etc on s’entend]. Et la tu me dis que c’est facile parce que c’est logique, c’est humain mais, non. Ce n’est pas aussi simple. Parce que tu n’es PAS le premier visage qu’elle à vue. Tu n’es PAS habitué a elle comme elle n’est PAS habitué a toi, ta facon de vivre, tes règles de conduite, ce qui passe et ce qui ne passe pas. Oui elle s’essaye mais, elle ne le sait pas puisque c’est pas pareil depuis toujours.

Tu trouves ça dur mais, tu le dis pas. Tu le dis pas parce que tu veux pas passer pour une ingrate. Alors à la place, tu lui donne ce qu’elle veut, tout ce qu’elle veut, pour être bien sure qu’elle t’aime. Tu perds patience, t’en à ton casque parce que tu n’as plus les moyens de lui donner ce qu’elle veut, que tu as peur qu’elle ne t’aime plus. Alors tu la fais garder, et garder, et garder encore. Et quand t’es la, t’es pas vraiment la, t’es ailleur entrain de penser à ce que tu vas faire quand elle ne sera pas la.

Et puis un jour, ta claque en pleine face arrive. Tu réalisé que finalement, t’as tellement tout fait pour ne pas redescendre tes bras que tu n’as pas profité d’une seule minute ou ils etaient en haut. Et c’est lorsque cette claque arrive que tu mets enfin tes *culottes*. Que tu lâche prise a vouloir qu’elle t’aime pour faire tout en ton pouvoir pour qu’elle se développe bien et qu’elle ait tout ce dont elle a besoin, dont principalement ton attention et ton amour.

Malheureusement, j’attend toujours cette claque et en attendant, je vais continuer de la garder pour toi, et à m’assurer qu’elle est tout ce dont elle à besoin.

Publicités

3 réflexions sur “ Jumping jacks. ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s