Archives pour la catégorie Humour

Les 5 minutes les plus surréalistes de ma vie

Mise en contexte

Vous avez sûrement entendu, la rumeur voulant que le couple Lemay-Thivierge-Wolfe soit chose du passé. Rumeur, qui a été démenti d’ailleurs.

Plusieurs, en ont profité pour se faire du capital médiatique sur leur dos. De bon goût pour certains, moins pour d’autres.

Gab Roy, fidèle à lui-même, c’est classé dans le moins. Avec une histoire, à la sauce «50 nuances de Grey», accompagnée de la vulgarité de Mike Ward (à ses débuts). Avec évidemment, Mariloup Wolfe et lui-même comme personnages vedettes.

De très mauvais goûts, mais le style artistique y ait. Et connaissant le personnage, oui il faut voir le 3 et 4e degré pour apprécier. Et encore là, Gab Roy trouvera le moyen d’aller plus loin (ou tomber plus bas, c’est selon).

Jusque-là, tout va bien.

Je dois vous dire, que c’est via Stéphane E.Roy (si je vous dis Sylvain dans Caméra Café ?) que je suis tombé sur le billet de l’autre Roy. C’est le commentaire du premier qui a attiré mon attention, puisqu’il réclamait ni plus ni moins la censure de l’autre. Un artiste qui réclame la censure, ça me surprend toujours.

C’est peut-être une légende urbaine, mais j’ai toujours cru qu’artiste et censure ça n’allait pas ensemble.

En lisant, les commentaires à la suite du texte de Roy (pas E.), je me suis dit «le meilleur moyen de censurer quelqu’un, c’est de ne pas le lire. Non ?» T’a le droit de pas aimer, mais le faire taire ? Tu te prends pour qui ?

J’ai donc partagé le lien, en y ajoutant mon propre commentaire.

«Pour public averti…

Je lis rarement Gab Roy, mais chaque fois que je lis un de ses textes, j’ai toujours la même interrogation. Qu’est-ce qui est le plus drôle ? Son langage coloré, ou les réactions de ceux qui prennent ça pour du cash et qui réclament sa censure ? Généralement, les mêmes qui se battent contre la censure, quand c’est dans les limites de LEURS bons goût.

Je cherche encore la réponse…»

Je ne visais pas E.Roy personnellement, mais je mentirais si je disais que je n’y ai pas pensé.

C’est ici que ça dérape.

E.Roy c’est senti attaqué, et solidement à part ça. Il a cru bon de se transformer en Gab Roy pour me prouver son point. J’ai plus ou moins compris la tactique sur le coup, mais comme je ne me laisse pas si facilement intimidé…

Pour suivre sa logique, j’aurais dû le censurer de mon mur. Ce qui n’est pas mon genre.

Voici le débat.

Surréaliste

Au final, c’est lui qui m’a bloqué.  Peut-être, parce que je m’entêtais à ne pas voir sa mise en scène. En fait, je ne voyais pas trop ce qu’il voulait apporter au débat. Et il en a rajouté en privé. Au lieu, d’utilisé la messagerie pour m’expliquer où il voulait en venir, il est resté dans son personnage.

Pour les curieux, qui voulaient connaitre l’insulte, c’est là 😛

Se faire insulter par Stephane E.Roy priceless

J’ai dû la relire plusieurs fois, pour y déceler le personnage. Ce gars-là, ne me connait ni d’Ève ni d’Adam. Qui sait si je n’ai pas un complexe avec mon poids ? C’est un pari risqué pour un artiste. Vous ne trouvez pas ?

Comme je n’ai pas de complexe (en fait si, mais je vis bien avec), en jouant la vierge offensée parce que je ne tombais pas dans le panneau, il m’a juste donné le goût de pousser plus loin…

Oui être insulté, c’est chiant. Ce n’est plaisant pour personne, mais le débat était sur la censure. Comme je suis contre, je ne l’ai pas censuré. Je l’ai provoqué, c’est bien plus amusant. J’aurais pu l’ignorer, mais ce n’est pas dans ma nature.

Et puisqu’il m’a accusé de ne pas avoir d’humour, la réplique était inévitable…

Comme il m’a bloqué, je compte sur vous pour qu’il tombe sur ce texte un jour 😉

Mon cher Steph,

J’espère que ça ne te dérange pas que je t’interpelle ainsi.

C’est ça le problème de la vie d’artiste, quand tu deviens une vedette le public  te vois comme un membre de la famille. J’ai beaucoup respect pour les membres de ma famille, même pour les plus cons d’entre eux.

Par contre, avoir du respect ne m’empêche pas d’aimer me payer leur tête lorsqu’ils agissent en imbécile. C’est exactement l’envie, que tu m’as inspiré en débarquant sur mon mur avec tes gros sabots.

Je l’admets, mon intention était de provoquer. Je n’aurais jamais pensé qu’un si gros (gros dans le sens de vedette là, pas dans le sens que t’es gros) poisson (dans le sens que t’a répondu à la provocation, pas que t’as l’air d’un poisson) mordrait à l’hameçon.

Si j’ai bien compris ton raisonnement, pour toi la diffamation n’existe que si l’insulte est publique. Étant contre la diffamation, j’imagine que c’est pour ça que tu t’es gardé une petite gêne, et que tu as choisi la messagerie privé pour me garocher ton insulte.

Deux non-sens dans le même débat, ça fait beaucoup pour une seule personne.

Donc, pour éviter la diffamation, t’es tombé dans l’intimidation. Bravo. Oui oui, je sais c’était une blague pour me faire comprendre ton point. Il n’en demeure pas moins, que le débat portait sur une lettre publique qui se moque de 2 personnages publics. Ta tactique n’apportait rien au débat, pire ça sentait la bonne vieille stratégie d’utiliser la faiblesse de l’autre pour dominer le débat.

Ce genre de tactique en dit plus long sur toi que sur moi. ÇA c’est drôle.

Encore plus drôle, si je n’avais pas eu d’humour, ce genre de tactique aurait pu faire plus mal à ta réputation qu’à la mienne. La vie est bien faite quand même, non ?

Tu sais pourquoi j’ai un excellent sens de l’humour ? On m’a appris à prendre du recul…

Je ne connais pas le couple Lemay-Thivierge-Wolfe, mais vu la sortie de Guillaume, je suis convaincue qu’ils ont appris ça eux aussi. C’est ce qui distingue un artiste d’une vedette, c’est ce qui distingue l’humain, de l’égo.

Vu ta réaction (me bloquer parce que je n’étais pas d’accord o_O ), à mes yeux t’es plus proches de la vedette que de l’artiste.

Et, à la vedette je réponds : «Sylvain, lunettes.»

Signé : La grosse conne, qui t’aime ben pareil.

L’electro qui déchaîne les foules…

J’etais en panne, non, en turbeau inspiration circle qui donnait comme resultat le commencement de 40 posts enregistrer dans les brouillons sans aucune publication. En patrouillant le web, je suis tomber sur quelque sites cocasses de générateur de biographies et j’ai decider d’en publier un qui m’a bien fait rire et que j’ai realiser sur ce site.

On pensait qu’avec Yelle la scène electro Française féminine avait déjà donné son meilleur, pourtant un nouveau groupe est en passe de devenir «le» phénomène qui va bouleverser la musique electronique, il s’agit de Gabe et les Agentes Q&A. un groupe de Montreal dont le disque «I put my marteaus on the danceflor and I smoke them for the after» est sorti en octobre dernier.

Selon leur producteur et amant de Gabe : Dwayne Johnson baptisé (à juste titre ) par les médias le Alfred De Vigny de la techno, « Le groupe accumule les atouts, tout d’abord, leur musique est originale, leurs paroles sont engagées, elles démontrent le malheur de ceux qui perdent leurs marteaus, ce qui est toujours une expérience traumatisante… ». Pour les fans, interviewés par notre correspondant à Ibiza (ou le groupe se produisait vendredi dernier) Le groupe doit tout au charisme de Gabe St-Arnaud, ainsi qu’a sa voix particulière et à la proéminence de ses seins « . Ce qui, avouons le, est un atout dans le show-business.

Le groupe déchaîne les passions et la créativité des plus grands experts en marketing ; un industriel italien vient de lancer toute une gamme d’marteaus à l’effigie des seins de Gabe.

Les plus grands DJ’s du monde, s’intéressent au Phénomène, DJ Malalateth du club « Chez François Ier » viens de réaliser un remix jungle (qui dure 32 heures et a déjà épuisé 24 danseurs). Pour sa part le grand organisateur de soirées David Gateux a affirmé « Je pense que Gabe St-Arnaud est tout à fait fuckable, tant elle est famous » (le fait que ces propos aient été recueillis en fin de soirée peuvent expliquer leur incoherence).

Des pourparlers seraient en cours entre le manager du groupe et un bouquet de télé satellite pour lancer une émission de télévision ou les membres du groupe seraient enfermées avec une quinzaine de blaireaux (et 6 poules) pendant 1989 jours. Afin que leurs fans puisse les observer 24 heures sur 24. cependant ce projet pourrait être annulé suite à une plainte déposée par la SPA (La presse pipole avait révélé les rapports troubles entre GabeSt-Arnaudet les blaireaux).

Quoi qu’il en soit, Gabe et les Agentes Q&A relancent un engouement populaire sans borne qu’on avait pas connu depuis Madonna, les Beatles ou Mireille Mathieu.

L’ensemble de notre rédaction se mobilisera dans les semaines à venir pour vous informer de la vie de nos nouvelles stars.

Le dude du club video.

En fait, je ne sais pas si c’est un club video, un depanneur ou un magasin de varieter. La seul chose que je sais, c’est que mon experience avec ce « commerce » me donne envie de ne plus jamais y remettre un pied.

78621Dimanche passer, il pleuvait des cordes. Ma fille et moi avions envie de ce faire une soiree cinema relax a la maison. Une amie m’avait parler de ce nouveau magasin a 2 pas et 1/2 de chez moi ou elle avait trouver des nouveauter a des prix ridicules. J’enfila une veste a capuchon et, en courrant, nous nous sommes rendu a ce magasin en question. A l’exterieur ce tenant un monsieur d’une soixantaine d’annees et une femme dans la trentaine qui discutaient. A l’interieur, une ranger complete de Barbies acceuillit ma fille en entrant. Un peut plus loin, une grande armoir remplis de bong juste avant de tomber nez a nez avec 2 ou 3 bibliotheques de films. A ma grande surprise, il s’y trouvait effectivement des nouveautes et meme, TOUT les films (oui, yen avait beaucoup) que j’avais voulu aller voir au cinema cette annee sans en avoir la chance. Une petite bibliotheque a coter tenait une collection de classique en VHS, etiquetter a 7$ chaque O_o. Une fois ma petite pile de film choisit (petite parce que le prix des VHS m’avait un peut laisser froide) je me rendi en face de la caisse et apres une bonne dixaine de minute a me faire dire « S’ra pas long m’dame » par l’homme qui ce tenait a l’exterieur, je fini enfin par me faire servir. « Desoler m’dame, ici on loue des films…. On les vends pas. » Mon amie est pourtant venu en acheter cette semaine! « C’est nouveau d’hier, desoler. Ca vas me prendre une preuve de residence et une piece d’identiter. » Il pleut encore des cordes et, bien que j’habite l’autre coter de la rue, l’idee de faire des aller-retour sous la plus avec ma fille qui s’impatiente ne m’enchante pas vraiment. Je retourna tout de meme chez moi fouiller pour une preuve de residence. Mes documents important son ranger dans une boite bien placer BEAUCOUP trop loin pour mon degrer de motivation, je pris donc un ancien relever de paye du temps ou j’habitais dans l’appartement d’au dessus. S’il n’avait pas l’idee de regarder la date, j’etais okay. Je traversa encore et, sans vraiment regarder, il accepta ma preuve. Il m’expliqua qu’il etait obliger de demander ces pieces puisqu’il avait, jadis, eu un autre magasin du genre et que les gens ne retournaient pas les films.

« Il m’est arriver souvent d’etre pogner pour aller cogner chez des gens qui retournaient pas les films, ils attendaient 2-3 semaines pensant que j’avais oublier pi la ils me voyaient me pointer a leurs porte. C’etait toujours le meme genre de monde, tu rentrais chez eux pi sa sentait le weed a pleins nez (Dit sur un ton arrogant de la par de quelqu’un qui vend du stock pour en fumer c’est toujours tres convainquant.) mais la je suis pas inquiete avec vous. Tser pas du monde de votre age! Je parle des tits jeunes genre début vingtaine! »

Mechante claque au visage de l’estime de sois d’une fille de 24 ans ca! J’avais envie d’une soiree qui Rock (mauvais jeux de mot je sais) alors j’ai decider de louer les 3 derniers films de Dwayne Johnson. Quand il a constater que les trois films mettaient en vedette le meme acteur, il a voulu faire son « smatt »;

« Vous etes une fan a ce que je vois! Moi aussi j’trip su Dwayne Jonhson pi The Rock i too je l’aime bin (note pour les incultes: c’est la meme personne). The Rock je l’ai surtout bin aimé dans le film xXx (un film qui met en vedette Vin Diesel et non Dwayne »

Bref, je suis repartie avec mes films en trouvant le tout tres cocasse jusqu’a hier, lundi. J’avais jusqu’a 18h pour retourner les films mais, il pleuvait encore des cordes. Ma fille avait oublier son parapluie chez grand-papa et, j’avais ma journee dans le corps. Je suis arriver chez moi que mes films etaient deja en retard. J’ai decider de patienter une journee, au risque de payer l’amande minime de retard. A 19h, alors que j’etais sous la douche, on sonna a ma porte. A ma GEANTE surprise, c’etait l’homme du club video et etrangement, il semblait aussi surprit que moi. « Vous habitez pas en haut? » #MALAISE. Oui oui, je…. je suis entrain de demenager? « Je viens chercher mes films! » A la course, j’alla chercher les films et lui donna, priant pour que la robe de chambre que j’avais enfiler en vitesse n’ouvre pas, puis je referma aussitot la porte. Puis, wait a minute, il venait vraiment de venir cogner chez moi pour UNE HEURE de retard? Et comme l’appartement du haut n’avait pas repondu, il avait decider de cogner dans celui du bas? Mais c’est quoi cette histoire la? Si j’avais vraiment habiter en haut, il aurait dit quoi a mes voisins d’en bas? Qu’est-ce que mes voisins auraient pu faire? Je comprend vraiment pas.

Bref….