Archives pour la catégorie Les gens

Un moment donné les jumping jacks…

Je suis fatiguée, exténuée, ÉPUISÉE. [une suite logique] Mes bras ont de la misère à remonter. Je n’aurais jamais crue qu’une personne pouvait autant m’épuiser. J’ai signée pour une amitié mais parfois je me demande si il n’y a pas des petits caractères que j’ai oublié de lire. Je me sens comme une grande soeur, une mère, un mentor, une intervenante etc. Même que tu me le dis, souvent, même un peu trop. J’ai essayée de mon mieux de te préparer, mais tu semblais savoir ou tu t’en allais.

Et la, t’es toujours entre deux.

D’un bord, tu sais ou est-ce que tu t’en vas, tu fais toute comme il faut. T’as pas besoin d’aide, ni de conseil. Tu te dis sévères, mais pas trop. Tu te dis attentive, tu dis que tu as laisser ta vie de côté pour elle, pour son bien. Malheureusement j’aperçois ce côté uniquement quand il y a des spectateurs autours, ou quand je viens de te faire la morale, comme le ferait une maman. Ce qui me rend le plus triste, c’est que ça à souvent du sens,  si au moins c’etait mis en pratique.

Mais c’est l’autre côté de la médaille qui m’épuise, qui me tire le peu de jus qu’il me reste. Parce que parfois, tu sembles oublier que j’ai une vie, un enfant et un travail moi aussi. Quand tu m’appelles au travail, que tu sembles offusqué parce que je suis presser de raccrocher. Que tu « call » toujours malade, en prenant pour acquis que de toute façon, « ma tante Gabe » va te trouver une meilleur job. Parce que « matante Gabe » est capable de faire ça,  ça et te trouver un plus grand appart. Tsé’ « matante Gabe » est la pour ça, pour faire tout les choses importante que ça te tente moins de faire. « Ouin mais tsé, t’es meilleure que moi dans ce genre d’affaires la! » Ça prend pas un talent spécial a ce que je sache, ça prend juste un peu de motivation, chose que « matante Gabe » n’a plus.

Quand c’est pas parce que tu travail, c’est des sorties que « tu avais de prévus depuis des mois  » et qui t’étais sorti de la tête. Et la, tu m’envois ton planning, et je comprend qu’au fond, tu me demandes ma fin de semaine. Je t’explique les comportements qu’elle à changé, tu prend sa défense, au lieu de comprendre que je te dis ça pour son bien. Que c’est MAINTENANT qu’il faut changer ses habitudes, même que ça aurait du être fait des son arrivée. Mais tu etais trop occupé a l’exposé, comme un nouveau jouets. Je t’ai entendue la trainer de tout les noms, me dire [quand elle est à côté] que t’auras jamais d’enfants, puis, je te vois la faire garder plus que la moitié de la semaine et la, je fais un triste constat.

Après tout, peut-être que la sortir de son milieu pour l’amener dans le tiens n’était pas la bonne chose à faire. Parce qu’une mère, toujours absente pour aller se droguer ou, une soeur toujours absente parce que c’est « trop demander » ne fait pas une grosse différence dans le coeur d’un enfant.

Publicités

Annonceur d’annonce, annoncez-vous sur les sites d’annonces.

Dernièrement j’affiche des annonces sur Kijiji comme je suis une technicienne en pose d’ongle et que j’essaie tant bien que mal de me faire une clientèle j’essaie le plus possible de m’afficher un peu partout. Faire des annonces sur des sites d’annonce ça a du bon. On se fait remarquer par beaucoup de personne. Ce que je trouve dommage dans ça c’est que l’annonceur passe parfois pour une pute de rue. Je m’explique. Lorsque je fais mes annonces il m’arrive de montré une photo de moi, bien entendu nous voyons rien sur cette photo. Il n’y a pas de poitrine, ni de fesse seulement mon visage. Il n’y a aucune suggestion sexuelle je souris et même que selon moi c’est plutôt forcé comme sourire puisque je déteste me prendre en photo. Cette photo s’adresse à des jeunes femmes, qui désire se faire une beauté des mains je tiens à préciser.

$_20

Ma mère m’a toujours dit de ne pas mettre des infos personnelles sur internet puisque des gens malhonnête peuvent avoir accès facilement à ces informations si nous les mettons sur le net. Donc j’ai l’intelligence de ne pas mettre mon adresse et mon numéro de téléphone dans ce genre de site. Donc ils peuvent seulement me contacter sur mon deuxième courriel qui est mon courriel de débarras si on peut appeler ça comme ça.
Je tiens à préciser aussi que mon annonce est dans une section « curriculum vitae » « coiffure, esthétique, spa » donc les personnes doivent quand même avoir un minimum de recherche avant de me trouver.

Je trouve ça limite dégradant qu’on m’envoie des messages me disant presque mot pour mot que si je veux me faire de l’argent en échange de mon corps qu’ils sont à ma disposition. Je suis fauchée mais j’ai quand même une dignité.

Je trouve ça aussi agressant, je n’ai pas mis une annonce sur ce site pour seulement avoir des réponses de ce genre. Je veux dire, je fais quand même une annonce pour y exposer les mains de mes clientes et écrire une annonce de qualité.

Je sais que ce n’est pas de la faute de Kijiji puisqu’ils n’ont pas à vérifier toute les annonces, et toute les réponses qui s’envoie par jours mais franchement les gens peuvent-ils chercher ce genre de personne ailleurs que sur mon annonce ?

Je sais que mon article n’est vraiment pas des plus intéressants mais c’était un coup de gueule.

Môman, je m’emmerde.

« Chez « matante » y’a toujours pleins de chose a faire! » que j’entend, parce que oui, je l’avoue, y’a toujours de quoi à faire chez moi.  Pourtant, ma maison ne déborde pas de jouets et, je ne passe pas mon temps assise par terre à m’amuser avec eux. Ceux qui me suivent sur instagram savent que ma fille et moi, des choses, on en fait à la tonne. Pourtant, j’ai un emploi 40h semaine comme tout le monde, je suis monoparentale et j’ai une vie, comme tout le monde. J’implique énormément les enfants dans tout ce que je fais, peu importe leurs âge et j’ai parfois un petit pincement quand un enfant me dit « J’avais jamais fait ca avant. » sur des choses simple.

CaptureLorsque tu implique un enfant dans une tâche simple, comme simplement mettre la farine dans le bol pendant que tu fais de la pâte, même si ça te prend 3 minutes de plus [on s’entend que c’est pas beaucoup] ce n’est pas anodin. L’enfant se sent grand, il se sent important, fier d’avoir contribuer en ce simple geste qui pour toi semble inutil. Je le sais que tu mène une grosse vie, que tu manques de temps. C’est justement pourquoi impliquer les enfants dans les tâches et si agréable. La fin de semaine passé, j’étais débordé, je l’avoue. J’avais beaucoup de Capturecadeaux à préparer, des tourtières a faire, de la visite et biensure, mon ménage de la semaine. Je peux dire que c’est une mission accomplis. Pendant que je faisais les choses ou je ne pouvais impliquer Zoé, je lui ai donnée comme mission de faire des bracelets pour faire des cadeaux de noel. De la corde, des billes a bracelets et BOOM, un enfant heureux ET occuper ce qui laisse le temps à maman d’avancer dans ses choses. Ensuite, nous avons ensemble fait mon mélange de pâte pendant que je faisais cuire ma viande. Zoé c’est amuser a rouler la Capturepâte, nous avons même fait une petite guerre de farine. C’était le déluge! Un déluge qui NOUS a prit un gros 5 minutes a ramasser. Ce fut un moment plus qu’agréable et, elle en était très fière, c’est pourquoi nous ne sommes pas arrêter la! Nous avons fait de la pâte de modeler! [La recette dans ce post] Elle m’a aidée a melanger les ingredients mais aussi, le moment le plus amusant [autre que les emballer] à été d’ajouter la couleur! Nous étions multicolore! La recette à été très simple à faire et pourtant, nous avons eu beaucoup de plaisir! Nous avons Captureégalement fait des savons [une autre recette sur ce post] puis, notre visite est arrivée. Biensure, juste avant NOUS avons prit la peine de tout ranger.  Maintenant, ma fille à encore plus hâte au grand jour de noël, non pas pour recevoir des cadeaux, mais pour pouvoir donner ceux qu’elle à fait elle-même aux gens qu’elle aime. Nous avons fait plusieurs autres petites choses dans la journée, ceci ne fut qu’une partie. En résumé, j’ai reussi a faire TOUT ce que j’avais a faire durant ma journée, ma fille ne c’est pas ennuyer une seule fois [oh, loin de la] et nous étions fin prête, avec la maison toute propre, pour recevoir notre visite.

Pour rendre un enfant heureux, ça ne prend pas un Toys r Us dans la maison, ni de cesser de vivre pour lui donner 100% de ton attention. Comme mentionné plus haut, je n’ai pas une usine a jouets, je n’ai pas le temps de s’asseoir toute la journée par terre avec eux et pourtant, aucun enfant ne c’est jamais plain de ne pas savoir quoi faire chez moi!

Implique le, c’est la clef.

Le chiwawa de la fraude.

Depuis déjà longtemps, ma fille me demande de la compagnie. Au début c’était un petit frère ou une petite soeur et, voyant que maman n’était pas en mesure de lui fournir, elle à changer pour les animaux domestiques. Elle a eu un poisson, « Achetez un betta m’dame » qu’il m’a dit, « Ca va vivre plus lontemps qu’un pouesson rouge! » qu’il m’a dit. Alors Bernard n’aura pas fait long feu, il c’est éteint après moins de 48h dans la famille. Depuis, elle a essayé de me faire acheter un chat, un lapin, un cochon d’inde, et j’en passe.

Cette année, étant maintenant dans un bas de duplex avec une cours et aillant uniquement 1 emploi au lieu de 32, j’ai décidé de céder a la tentation et de commencer lentement à regarder pour adopter un chien. Malgré le fait que tout le monde semble mourir d’angoisse a l’idée que quelqu’un achete un animal domestique pour noël à des enfants, pour moi ça à sonner comme le moment idéal. Pourquoi? Parce que j’ai conger. Je ne voulais pas adopter un annimal pour ensuite partir travailler pendant 8h sans avoir eu le temps qu’il s’habitut à l’endroit, à nous, et en aillant peur de retrouver mon appart en miettes. Je suis donc aller sur plusieurs site webs et j’ai fini mes recherches sur Kijiji. Je ne suis pas une fan des petits chiens mais, voyant ce beau petit chiwawa a donner rapidement [Puisque les propriétaires n’ont pas le temps de s’en occuper et etc.] j’ai cédé a la tentation et je leurs ai envoyé un message. Dans ce message, je leurs explique que je trouvais ma fille maintenant assez grande, qu’elle était deja habitué aux chiens mais surtout, je leurs explique que je n’ai pas de moyens de transport autre que ma carte Opus. Ils me répondent très rapidement et m’expliquent qu’il n’y à pas de problèmes et qu’ils feront livrer le chiens chez moi. Wait a minute… Livrer? Sur l’annonce, « google maps » indiquent qu’ils vivent à moins de 10 minutes en voiture de chez moi mais, à force de lire les messages, je compris que c’était plutôt une adresse au hazard qu’ils avaient choisit.

« Mon mari et moi nous allons nous charger des frais de livraisons qui seront de 650$ si vous acceptez de payer 80$ pour son collier qui est obligatoire pour entrer au pays. » Attendez la, mais il est ou ce chiens? Et pourquoi vous le donnez si c’est pour payer 650$ pour le livrer? « Il est dans notre pays natale, au États-Unis et, nous le donnons au Canada parce que nous savons à quel point les canadiens aiment les petits chiens. » Euh…. What? Puis, ils se mirent a insisté pour avoir mon adresse et pour que j’effectue le payement la journée même. On s’entend que j’ai rapidement finit par leurs dire d’aller ce faire voir! Je leurs ai demandé le nom de la compagnie de transport, ils m’ont envoyés un nom qui n’existe même pas et ils osent me demander mon numéro de carte de crédit, franchement. Je trouve ça vraiment enrageant et j’espere de tout coeur qu’ils n’ont pas reussit a avoir personne avec cet arnaque.

J’ai donc décidée de cesser mes recherches sur internet, cet expérience m’a trop mit le feu au derrière!

La Grande Guignolée des médias.

J’ai une très grande imagination qui dois venir de mon passé. Je peux vous dire que les cabanes dans le salon où les divans n’avaient plus leur coussin à leur place et que les enfants se cachais dans leur phare à fais partie de ma jeunesse très longtemps. Je suis du genre à me faire des illutions et des scénarios assez quotidiennement, d’ailleurs ça engendre beaucoup de déceptions et trop souvent.

J’avais décidé cette année de faire ma part pour la société même si malheureusement je n’ai pas beaucoup de moyen, je voulais quand même participer. Donc j’ai cherchée partout où je pouvais trouver des choses à donner. Des vieilles couches – pas si vieilles que ça – qui ne font plus à mon fils. Des échantillons de lait maternisé, parce que j’ai décidée d’allaiter. Des cannes que je trouvais plus important de donner que de garder…

Donc on est partis avec notre sac d’épicerie remplie, avec le p’tit dans son siège d’auto tout emmitouflé parce qu’on avait pris la décision d’y aller à métro puisque la dernière fois qu’on avait conduit là-bas on était revenu avec une contravention.

On s’est rendu au métro de montmorency où nous avons fait la chasse au stationnement parce que bien entendu toutes les places étaient prises et heureusement avec mes yeux de lynx, nous avons suivi une pauvre dame qui n’avait rien demandée et qui s’était fait « spottée » par d’autre automobiliste qui se sont vite rendu compte qu’on était là les premiers.

Avec notre joie nous avons descendu jusqu’au métro, par chance comme cette station est neuve on avait des ascenseurs à notre disposition pour la poussette. Je tiens quand même à préciser que le trajet à quand même été ardue lorsqu’on s’est trouvé dans des stations moins bien rénové. Nous avons dû prendre les escaliers avec la poussette à bout de bras. Lorsqu’on a eu les bras morts on a pris les escaliers roulants ou nous avons bloqué la circulation mais nous avons quand même laissé passer les gens entre les escaliers pour ne pas trop s’attirer les regards méchants.

Lorsqu’on est finalement sorti du métro on s’est diriger vers le réseau des sports ou nous avions décidés de porter notre sac d’épicerie. On s’est rendu la d’un pas précipités puisqu’on avait hâte de faire notre bonne action. Lorsqu’on a vu le drapeau qui indiquait la fin de notre aventure, nous étions heureux d’être là mais à deux pas de la destination notre sourire s’est légèrement effacer. Il y avait personne de connu, peut-être une personne qui ne nous a même pas parlé puisque l’édifice est à plusieurs stations. C’est une dame qui m’est complètement inconnu qui nous a pris notre sac d’épicerie sans même nous attarder plus d’intérêts qu’il ne le faut.

Un peu déçu mais satisfait d’avoir fait un bon geste nous avons été au studio de TVA pour aller voir si là-bas il y aurait des gens qu’on aurait vu leur visage quelques part. On s’est rendu là-bas de peine et de misère puisqu’avec une poussette ce n’est pas vraiment évident. Malheureusement là-bas non plus nous avons vu personne toute les personnes qui travaillait à ramasser des sous était des bénévoles qui semblait plus parler avec d’autre bénévoles que de ramasser des sous. Nous avons vidé nos poches pour leur donné de la monnaie et nous sommes retournés à RDS pour voir si quelqu’un était descendu entre temps. Je vous laisse deviner la suite. Seulement un homme, je ne sais pas s’il travaillait pour TV5 ou Météomédia ou simplement un bénévole qui nous a fait la discussion quelques minutes nous disant que les gens avait été généreux en argent mais très peu avec les aliments qu’on pouvait leur donné. Ce fut agréable à ce moment-là d’être important pour lui une fraction de seconde. Alors on est reparti avec le sourire.

J’ai quand même été déçu je ne comprends pas pourquoi il appelle ça la guignolée des médias s’ils ne sont même pas présent le trois-quarts de la journée je me sens un peu stupide d’avoir cru que se serai des gens que je vois à la télé ramassé le peu que je pouvais donner. J’ai l’impression d’avoir été naïve. Je suis quand même fière d’avoir donnée c’est ce qui compte au fond.

Jumping jacks.

Avoir un enfant, ce n’est pas un passe temps. C’est pas toujours rose, ni gris. C’est plutôt comme un arc-en-ciel, a la journée longue. Tu peux pas t’attendre a « up » sans qu’il y ait jamais de « down », comme des jumping jacks. Si t’avais toujours les bras dans les airs, on s’entend que ca ne serait pas normal ET, pas très productif.

Tout commence par un test de grossesse [J’en ai déduit que tu savais déjà l’histoire du papa et de la maman qui s’aiment beaucoup avec des abeilles, des choux et des cigognes.] et la, tu deviens comme un demi-dieu. C’est TOI qui va faire en sorte que l’enfant se développe bien parce que c’est TON enfant. T’es la depuis le début, t’es le premier visage qu’il à vue [Apres le medecin et les 32 infirmieres trop joyeuses.] tu es TOUT pour lui. T’es habitué a lui, il est habitué a toi, ta facon de vivre, tes règles de conduite, ce qui passe et ce qui ne passe pas. Oui il s’essaye quand même mais, il le sait puisque c’est pareil depuis toujours. Tu le sais peut-être pas mais, c’est facile. C’est facile parce que c’est logique, c’est humain. Tout comme toi, ton enfant à besoin de dormir, de manger, de se divertir, de se brosser les dents et de se laver les cheveux [etc on s’entend] . Mais c’est pas compliqué parce que vous vous êtes établi une routine, un style de vie. Tu t’es préparée pour, tu as eu neuf mois avant d’accueillir ton bébé tout neuf.

Et la, je t’arrive avec un enfant de 7 ans et, je te le donne. Je te le donne parce qu’elle à besoin de toi, elle a besoin d’une « maman ». De quelqu’un qui veille a ce qu’elle se développe bien, et qu’elle à besoin de dormir, de manger, de se divertir, de se brosser les dents et de se laver les cheveux [etc on s’entend]. Et la tu me dis que c’est facile parce que c’est logique, c’est humain mais, non. Ce n’est pas aussi simple. Parce que tu n’es PAS le premier visage qu’elle à vue. Tu n’es PAS habitué a elle comme elle n’est PAS habitué a toi, ta facon de vivre, tes règles de conduite, ce qui passe et ce qui ne passe pas. Oui elle s’essaye mais, elle ne le sait pas puisque c’est pas pareil depuis toujours.

Tu trouves ça dur mais, tu le dis pas. Tu le dis pas parce que tu veux pas passer pour une ingrate. Alors à la place, tu lui donne ce qu’elle veut, tout ce qu’elle veut, pour être bien sure qu’elle t’aime. Tu perds patience, t’en à ton casque parce que tu n’as plus les moyens de lui donner ce qu’elle veut, que tu as peur qu’elle ne t’aime plus. Alors tu la fais garder, et garder, et garder encore. Et quand t’es la, t’es pas vraiment la, t’es ailleur entrain de penser à ce que tu vas faire quand elle ne sera pas la.

Et puis un jour, ta claque en pleine face arrive. Tu réalisé que finalement, t’as tellement tout fait pour ne pas redescendre tes bras que tu n’as pas profité d’une seule minute ou ils etaient en haut. Et c’est lorsque cette claque arrive que tu mets enfin tes *culottes*. Que tu lâche prise a vouloir qu’elle t’aime pour faire tout en ton pouvoir pour qu’elle se développe bien et qu’elle ait tout ce dont elle a besoin, dont principalement ton attention et ton amour.

Malheureusement, j’attend toujours cette claque et en attendant, je vais continuer de la garder pour toi, et à m’assurer qu’elle est tout ce dont elle à besoin.

Un petit deux.

Ce sans abris la, qui me fait souvent la conversation sans rien me demander à coter de ma job, et bien aujourd’hui, il n’avait pas vraiment le sourir facile. En faisant la fil au Tim Hortons, je l’ai regardé rapidement au travers de la vitre, et j’ai constater que ses souliers n’avaient pas vraiment de semelles, c’était plutôt un amalgame de trou. J’ai pensé aux bottes chaudes que j’avais dans les pieds, et aux peu de temps que je passais dehors comparativement a lui. Je n’ai pas l’habitude de me laisser attendrir facilement puisque j’ai plutôt l’habitude de me faire harceler pour de la monaie mais lui, on dirait que de voir son air attrister, inhabituel, ne m’a pas laisser froide. J’avais juste un 2 sur moi puisque je ne suis sortie du bureau que pour prendre un café. Je zieutas rapidement le menu puis, ressortie lui porter le feuilleter et le moyen café que je m’etais acheté avec du lait et des sucres a part. Je m’approcha de lui et lui et lui tendit le tout discretement. Il se leva et me serra la mains à deux mains. « Mais je vous n’avais rien demandé madame, juste vos sourirs tout les matins fonds mon bonheur » qu’il m’a dit. « Merci, merci beaucoup! » qu’il ajoutant en prenant sa première gorgée de café. Lorsque je me suis tournée, j’ai constatée a ma grande surprise, quelques téléphones intelligent braqués sur moi. J’ai souris, puis je me suis dépêché de rentrer au bureau.

Résultat, je n’ai peut-etre pas eu mon café, mais le feeling que j’ai actuellement est mille fois mieux qu’une dose de caféine.