Archives pour la catégorie Travail

La monoparentalité.

Parce qu’un moment donné, il faut en parler. Il faut en parler parce qu’en cette fin de 2013, je ne sais plus ce que monoparental veut dire. Hier, sous un élan de frustration  après avoir lu l’article d’une maman ayant la garde plus que partagée je me suis défoulé sur facebook;

Capture

Si je me fis a wiki;

La monoparentalité est l’éducation par un seul parent célibataire d’un ou de plusieurs enfants.

J’ai bien lue, UN SEUL parent [célibataire ou non on s’en fou]? Alors pourquoi je vois ce terme utilisé aussi souvent? Pourquoi moi, mère monoparentale, je me dois de spécifiée « à 100% » à chaque fois que j’en parle. Je me dis que ma définition de la monoparentalité ne doit sans doute pas être la même que les autres. Pour moi une mère monoparentale c’est une maman qui prend seule les décisions sans avoir à demander l’avis/l’appuie de personne, qui court pour concilier travail/famille si tel est le cas. C’est celle qui à la dur tache de répondre aux questions comme « Mon amie va chez son papa une fin de semaine sur deux, pourquoi moi je reste à la maison? ». C’est devoir subvenir aux besoins de son enfants par ses propres moyens. C’est se casser la tête avec tout les journées pédagogiques, les congés des fêtes, la semaine de relâche et etc et qui, en cas de maladie, doit « caller » malade et restreindre son budget en conséquence.. C’est de devoir jouer le papa et la maman en même temps. C’est avoir un grand malaise chaque fois que l’école donne un travail qui contient des questions comme « Dessine ce que ton papa fais dans la vie ». C’est de TOUJOURS devoir spécifier aux gens de ne pas insister sur les questions sur le père (les profs, les éducateurs, les gardiennes, les amis de maman). C’est également de devoir sois même éviter toute ses questions. Parce que oui, TOUT LE MONDE à pleins de questions. Il est parti quand? Est-ce que la petite s’en rappelle? As-tu eu des nouvelles? Est-ce que c’est toi qui ne veux pas qu’il le voit? Est-ce qu’il paye penssion? Est-ce que si? Est-ce que sa? Et dans beaucoup de cas, tu as les commentaires du genre « Ah, ça doit tellement être dur pour toi! Je te plains! » Mais non, ne nous plaigner pas. Parce qu’après tout, être maman est la plus belle chose au monde et qu’être monoparentale a ses avantages aussi. C’est un tout autre monde et que, malgré ce qu’on dit, c’est pas si difficile ;).

Parce qu’au fond tout ce qui compte ‘anyways’, c’est le bonheure des enfants et ça, monoparentale ou pas, on en fait tous notre priorité.

Un petit deux.

Ce sans abris la, qui me fait souvent la conversation sans rien me demander à coter de ma job, et bien aujourd’hui, il n’avait pas vraiment le sourir facile. En faisant la fil au Tim Hortons, je l’ai regardé rapidement au travers de la vitre, et j’ai constater que ses souliers n’avaient pas vraiment de semelles, c’était plutôt un amalgame de trou. J’ai pensé aux bottes chaudes que j’avais dans les pieds, et aux peu de temps que je passais dehors comparativement a lui. Je n’ai pas l’habitude de me laisser attendrir facilement puisque j’ai plutôt l’habitude de me faire harceler pour de la monaie mais lui, on dirait que de voir son air attrister, inhabituel, ne m’a pas laisser froide. J’avais juste un 2 sur moi puisque je ne suis sortie du bureau que pour prendre un café. Je zieutas rapidement le menu puis, ressortie lui porter le feuilleter et le moyen café que je m’etais acheté avec du lait et des sucres a part. Je m’approcha de lui et lui et lui tendit le tout discretement. Il se leva et me serra la mains à deux mains. « Mais je vous n’avais rien demandé madame, juste vos sourirs tout les matins fonds mon bonheur » qu’il m’a dit. « Merci, merci beaucoup! » qu’il ajoutant en prenant sa première gorgée de café. Lorsque je me suis tournée, j’ai constatée a ma grande surprise, quelques téléphones intelligent braqués sur moi. J’ai souris, puis je me suis dépêché de rentrer au bureau.

Résultat, je n’ai peut-etre pas eu mon café, mais le feeling que j’ai actuellement est mille fois mieux qu’une dose de caféine.

Vomir, pleurer et ce Dexterizer.

Depuis quelques temps, je suis devenue une intense « produzeuze », comme dirait ma fille. Je crée toute sorte de choses telles que des robes (en particulier de Noël) pour enfant. Instagram est donc devenu mon meilleur ami afin de publier le tout quand j’aurai terminé, ou plutôt quand je serai satisfaite de mon travail. Je me suis donc mise a suivre une tonne de comptes, en particulier des mamans bien sûre et aussi d’autres petites créatrices en tout genre. Ce matin, pendant ma petite tournée de recherche de nouveaux abonnements je suis tombée sur un compte que je croyais anodin sur le coup. Une photo profil de jeune fille en camisole avec un username étrange mais, normal. Comme « JHC2345 » pour ne pas dire le vrai. À ce moment, j’ai cliqué afin d’en voir le contenu et décider si j’allais m’abonner ou non. C’est alors que j’ai eu le souffle coupé de plein fouet.

Je venais d’atterrir sur un compte pédophile… Ou plutôt de pornographie juvénile.

Je me dépêcha le plus rapidement possible de fermer le tout afin de ne pas voir d’avantage mais, le peu que j’ai vu  en est assez pour me mettre en état de choc. Je ne tiens pas à décrire le tout, j’ai encore envie de vomir, de pleurer et, de me transformer en Dexter à la fois. Une des photos que j’ai TRÈS rapidement apercu me reste par contre en tête plus que les 2-3 autres puisque la jeune fille ressemblait à la mienne… Et je tiens a re-préciser que ma fille a 5 ans. J’en « shake » encore. Je sais pas ce qu’il y a de pire; le contenu du compte OU les plus de 1 400 followers que ce compte possède.

Bref, j’ai décidé de le signaler. Je suis aller sur le site même de la Surêté du Quebec et bien sur, le liens du formulaire de signalement ne fonctionnait pas. J’étais encore sur l’adrénaline et je ne savais pas trop quoi faire alors j’ai appelé directement le 9-1-1 à l’aide de mon cellulaire cachée dans un coin tranquille au bureau. J’avais un peu l’impression de jouer « l’épaisse » en appelant les services d’urgence et j’avais peur de me faire dire que je bloquais ce service pour rien. Finalement la personne au bout du fil a été TRÈS compréhensive.  Elle m’a expliqué que ce que j’avais fait était la bonne chose. Malheureusement, celle-ci ne pouvait rien pour moi, elle m’a demandée de faire imprimer le site et de me présenter au poste de police le plus près de mon travail immédiatement. Je ne voulais pas retourner sur ce compte, et encore moins imprimer ses images que j’avais déjà d’imprégnées dans la tête. D’ailleurs, je ne suis pas sur que mon patron aurait apprécié. J’ai donc expliqué la situation à la dame qui m’a dit alors de me rendre la bas avec mon téléphone cellulaire. Je marcha donc 7 coins de rues (parce que oui, heureusement le poste n’est pas trop loin) pour finalement me rendre au poste. Une fois là-bas, je me suis sentie comme une extra-terrestre. Les trois policiers étaient accotés un peu plus loin et ne pouvaient pas vraiment me répondre. « Ouin bah c’est pas moi qui s’occupe de ça. Tu l’sais tu toi qui s’en occupe [en regardant l’autre à côté]? C’est tu dans notre champs de compétence anyway? » Bref, je retourna au bureau avec un petit papier avec un numéro de téléphone dessus du service de violence et d’abus sexuel ou quelque chose du genre ET une information du genre « Ouin mais m’dame, c’est possible que vous ayez à vous rendre à la place Versailles pour faire votre signalement ». Rendue au bureau, j’alla prendre d’assaut la salle de meeting et je telephona a ce numéro. La dame au bout du fil n’avait pas trop trop l’air de savoir quoi faire. Elle m’a dit « Oui mais est-ce que c’est a Montréal? » MAIS JE LE SAIS PAS C’EST UN SITE WEB MONDIAL! « Je ne sais pas quoi vous dire… Attendez je vais vous transférer ». Elle me transfère donc a la boite vocal du « Lieutenant chef je sais pas quoi » qui s’occupe des enquêtes sur tout ce qui regroupe la pédophilie et l’exploitation sexuel des enfants.

Bref, j’attend avec impatience son appel pour pouvoir FINALEMENT faire mon signalement.

Je suis sous le choc, j’en reviens pas qu’il soit si compliqué de signaler un foutu site du genre. Est-ce moi qui s’y prend de la mauvaise façon? Si oui, DITES-MOI COMMENT! Et je suis sérieuse la! Si non, je vais me créer un post de « signaleuse » moi-même criss [désolée mais a ce moment, ce mot est TRES approprié].

P.s.: Je viens de signaler sur www.cyberaide.ca mais malheuresement Instagram a deja supprimer le compte, j’espere qu’il y aura des sanctions plus que simplement supprimer le compte et qu’ansi cet personne puisse revenir a sa guise et continuer.